Réuni samedi 27 avril 2013 à Paris avec d’autres associations officiant dans le domaine judiciaire, voici le communiqué qui a été donné à l’AFP le lundi 29 avril.

« Face au « mur des cons » qui ne fait pas honneur à l’impartialité de certains juges qui ont poussé l’indécence jusqu’à épingler des parents de victimes, il y aura désormais un « mur des dysfonctionnements de la justice » Signé : le Collectif (en cours de constitution) des associations regroupant les victimes de la justice. »

Le samedi 19 octobre aura lieu à la mairie de IX° de Paris l’AG annuelle de France-Justice. A l’issu de cette assemblée se tiendra une réunion extraordinaire pour regrouper les associations les plus importantes en créant ce fameux collectif. Il est temps que la justice retrouve ses deux balanciers.